Comment ARRÊTER de fumer en votant FN !

Spread the love

flickr.comvolver-avanzarVous avez envie d’arrêter de fumer mais vous vous sentez incapable d’y arriver seul(e)?
Vous croyez que vous n’avez pas assez de volonté pour vous libérer de la cigarette?
Vous vous trompez!

Je vais vous donner une méthode étonnante, simple et efficace pour en finir avec le tabac maintenant.

 

 

Condition de base : être décidé(e)

Pour réussir un arrêt du tabac, il faut être prêt(e).
On commence souvent à fumer à l’adolescence, pour faire comme les copains (les études marketing montrent que si le consommateur commence à fumer avant 21 ans, il a plus de chance de devenir un consommateur à vie. C’est pourquoi les publicités encore non-interdites ciblent en premier les ados).
C’est avec le temps que l’envie d’arrêter peut parfois venir, ou avec un accident de la vie (cancer du poumon d’un proche) ou à la grâce d’un heureux événement comme l’arrivée d’un bébé.

Un jour, on se sent prêt(e) pour passer le cap. Cette décision ne se prend pas avec la tête mais avec les tripes. A ce moment-là seulement on est prêt à arrêter. Avant, c’est trop tôt et ça n’aurait pas marché ou pas tenu.

Deux cerveaux et un carnet de chèques

Vous allez avoir besoin de deux choses essentielles pour arrêter de fumer par cette méthode :

1. votre carnet de chèques
2. une personne de confiance. Choisissez dans votre entourage un proche dans lequel vous avez absolument confiance : votre meilleur(e) ami(e), votre mère, votre père, votre frère ou cousin(e). Quelqu’un à qui vous ne mentez pas.

La technique pour arrêter de fumer maintenant

Cette méthode simple et efficace se décompose en trois étapes distinctes :

1. L’ennemi

Il va falloir vous choisir un ennemi. Choisissez une personne, une organisation, un parti politique que vous détestez car il se trouve à l’opposé de vos valeurs. Plutôt mourir que de lui/leur donner quelque chose.
Pour l’exemple, on va imaginez que vous choisissez le Front National.

2. Le chèque

Dans un second temps, remplissez un chèque à l’ordre de votre ennemi justement, pour un montant de 500 euros. Vous avez bien lu, pas 100, ni 200, ni 300 ou 400 mais bien 500 euros! Le montant a son importance. Puis vous datez et signez le chèque.

3. Le double engagement

Remettez le chèque de 500 euros, à l’ordre de votre ennemi juré, à votre personne de confiance et engagez-vous auprès d’elle à ne pas toucher une cigarette pendant 30 jours à partir du jour de la remise du chèque.
Pas une cigarette, pas une demi cigarette, même pas une taf. Pas d’excuse.
Engagez-vous également à être complètement transparent avec elle et à la tenir au courant de tout manquement. Donnez votre parole. C’est une personne de confiance, elle croit en votre parole et vous ne pouvez pas lui mentir.

De son côté, elle s’engage, si jamais vous touchez une cigarette (même juste une fois) à envoyer directement votre chèque sous enveloppe à l’adresse de la personne ou au siège de l’organisation ou du parti politique que vous détestez, à titre de don gracieux. Pas d’excuse, pas d’exception.

Une technique qui hacke le cerveau!

Il est très difficile de se libérer d’un comportement addictif comme le fait de fumer car on pense souvent ne pas avoir les capacités d’y arriver. En revanche, quand vous faites appel à des valeurs plus élevées comme celles liées à des opinions politiques ou à des valeurs personnelles essentielles pour vous, l’engagement est plus fort que vous et vous trouvez des ressources mentales et physiques que vous ne soupçonniez pas. C’est un combat qui vous dépasse, vous transcende. Votre cerveau gère ça comme une mission plus grande que vous.

On retrouve ce phénomène chez les fumeuses qui s’interdisent l’idée d’empoisonner bébé et arrêtent souvent très facilement de fumer dès qu’elles sont enceintes. Elles se permettent de s’intoxiquer mais empoisonner bébé n’est pas une option.

Trente jours pour libérer votre cerveau de la cigarette

30 jours suffisent. En tenant ce délai sans toucher une cigarette, pour ne pas faillir à votre mission, vous vous permettez de vous libérer totalement de la cigarette. 30 jours suffisent pour perdre l’habitude du geste lié à la cigarette et sont suffisants aussi pour évacuer 99% de la nicotine présente dans votre organisme. Vous avez perdu le geste du fumeur, votre corps est nettoyé du poison, bienvenue chez les non-fumeurs!

crédits photos flickr.comvolver-avanzar

 

Pour aller plus loin :
Comment déprogrammer votre cerveau de la cigarette
La cigarette invisible (vidéo)
La cigarette invisible (audio)

 

 

Cet article vous a plus? N’hésitez pas à le partager auprès de vos avis fumeurs et à laisser un commentaire ci-dessous.


 

 

 

 

 

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Merci d'avoir lu cet article. Pour aller plus loin, recevez gratuitement "Boostez votre cerveau", le guide qui rend plus intelligent!


 

About the Author

David Barbion

Thérapeute, coach, formateur, conférencier spécialisé en hypnose et thérapies brèves et auteur du blog www.jecontrolemoncerveau.com

6 Comments on "Comment ARRÊTER de fumer en votant FN !"

  1. Très intéressant comme méthode ! Je ne fume pas, mais à essayer sur une autre mauvaise habitude !
    Je pense que tu dois connaître, mais c’est comme la technique de l’engagement public, c’est-à-dire annoncer à un groupe d’amis, à son entourage ou encore mieux à son audience Facebook (ou autre) que l’on va arrêter de faire quelque chose ou que l’on va se lancer le défi de faire quelque chose. Une fois l’engagement pris, on n’a pas envie d’être décrédibilisé en abandonnant ;). C’est une technique qui a bien fonctionné de mon côté :).
    Merci pour l’article,
    Lirone

    • Oui, l’engagement auprès de son entourage fonctionne très bien aussi, même si les leviers de changement ne sont pas forcément au même niveau (une technique renvoie à l’image de soi alors que l’autre questionne les valeurs).

  2. Si un ami me confiait un chèque pour le FN, je ne serais pas capable de l’envoyer ! Excellente technique 😉

  3. Merci pour cette technique un peu osée!
    Je trouve cela intéressant d’utiliser un enjeu critique pour motiver l’objectif. Cela marche sûrement car l’inconscient doit raisonner en terme de gain et de récompense.
    Ceci dit, il doit aussi y avoir une notion de chantage ou « prise-d’otage » dans le ressenti de la personne qui arrête de fumer. Ce qui peut, peut-être pour une partie d’elle, la rendre intérieurement un peu agressive. Qu’en penses-tu ?

    En tout cas c’est bien pensé! 🙂

    • Ni ressenti de chantage ou prise d’otage, la décision se prend tout simplement à un autre niveau. Quand on ne se sent pas capable d’arrêter pour soi, on trouve souvent les ressources de se dépasser pour un enjeu d’un niveau supérieur à soi.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*